La SNCF sera jugée dans l’accident de supporteurs près du Stade de France

La SNCF a été renvoyée en correctionnelle pour "blessures" et "homicides involontaires" dans l'enquête sur l'accident du RER B à Aubervilliers, en 2009, dans lequel deux supporteurs lillois avaient trouvé la mort en sortant du Stade de France.

L'enquête, qui a pointé les contrôles insuffisants effectués par les agents SNCF, a établi une "faute caractérisée" de l'entreprise.

Le 7 mars 2009, un enfant de 10 ans et un jeune de 18 ans avaient été tués et onze autres personnes blessées dans cet accident survenu sur les voies du RER B, entre Aubervilliers et Saint-Denis au nord de Paris. Ces supporteurs du Losc avaient emprunté un passage interdit aux piétons pour regagner leur bus stationné de l'autre côté du canal de Saint-Denis, après un match de Ligue 1 opposant Lille à Lyon. Ils avaient été heurtés par un RER roulant à vide.

Selon l'enquête, une porte d'accès était restée ouverte et leur avait permis de gravir un escalier interdit au public avant de se retrouver sur les rails.

Dans son ordonnance de renvoi en date du 15 octobre, dont l'AFP a obtenu copie, le juge estime que la SNCF a commis une "faute caractérisée", "en ne s'assurant pas que les grilles et portillons qui donnent accès aux voies ferrées étaient bien verrouillées".

« Le procès aura lieu en 2014 », a précisé Me Laurent Guilmain, avocat de l'un des blessés. 

0 personne a trouvé cela intéressant
-A +AImprimer

Publier un nouveau commentaire

  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage