Enquête sur une éventuelle position dominante de la DB

L'Office anticartel allemand a lancé, le 30 janvier, une procédure à l'encontre de Deutsche Bahn (DB) pour s'assurer qu’elle n'enfreignait pas les règles de la concurrence sur la vente des billets de train de ses concurrents. « Les concurrents se plaignent qu'ils ont au mieux un accès limité aux canaux de commercialisation de Deutsche Bahn », a expliqué dans un communiqué Andreas Mundt, le président de l'Office.

Les autorités allemandes de la concurrence veulent à la fois vérifier « pourquoi les concurrents de la DB ne peuvent pas vendre leurs billets dans les gares » mais aussi vérifier les conditions de commercialisation des billets que Deutsche Bahn opère pour d'autres, notamment voir si les différentes commissions retenues sont justifiées.

L'Office rappelle que la DB a une obligation légale d'accorder l'accès de ses réseaux de commercialisation à ses concurrents.

L’année 2014 marque le vingtième anniversaire de la réforme ferroviaire en Allemagne, qui avait ouvert à la concurrence le transport de voyageurs et le fret. En 2011, selon la DB, ses concurrents détenaient 28,6 % du marché du fret et 25 % dans le transport régional. Sur les longs trajets, DB reste quasiment le seul opérateur.

La Deutsche Bahn a assuré, dans un communiqué, qu'elle allait « naturellement » entièrement coopérer à cette enquête, tout en rejetant les soupçons qui pèsent sur elle.

0 personne a trouvé cela intéressant
-A +AImprimer

Publier un nouveau commentaire

  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage