Coup de pouce pour les véhicules électriques ?

Une proposition de loi pour accélérer le déploiement d'infrastructures de recharge de véhicules électriques sur le territoire, devraient être déposée, par les députés socialistes, « au plus tard en début de semaine prochaine », a précisé Frédérique Massat, députée de l’Ariège, une des premières signataires.

« Le déploiement d'infrastructures de charge nécessaires à l'usage de véhicules électriques est reconnu comme une condition sine qua non pour surmonter les hésitations de nos concitoyens à se tourner vers ce mode de transport non polluant, notamment dans les zones péri-urbaines et rurales », relève l'exposé des motifs de la proposition de loi.

En 2013, 13 954 véhicules électriques ont été vendus en France, soit une croissance de 50% en un an. Or, « un an après le lancement de l'appel à manifestation d'intérêt de janvier 2013, malgré les efforts de nombreuses collectivités, le maillage du territoire reste durablement incomplet faute d'un relais au niveau national ». Fin 2013, 8 000 points de recharge étaient ouverts au public et « l'objectif d'un doublement en 2014 paraît hors d'atteinte ».

L'objectif, a souligné de son côté Arnaud Montebourg qui soutient la proposition de loi, est « d’accélérer le déploiement », nécessaire à la fois car « Renault-Nissan est un leader mondial du véhicule électrique » et car « l'appétit des Français est freiné par la crainte de ne pas trouver de recharge ».

Le maillage du territoire en bornes de recharge électrique « n'avance pas car ce sont 36 000 collectivités qui doivent prendre les décisions », selon le ministre.

L'Etat, ou un opérateur national dans lequel l'Etat a une participation, pourra implanter des bornes de recharge de véhicules électriques ou hybrides rechargeables sur le domaine public des collectivités territoriales, sans être obligé de verser de redevance si cela rentre dans un projet national, prévoit la proposition. 

0 personne a trouvé cela intéressant
-A +AImprimer

Publier un nouveau commentaire

  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage